Grand Paris / « les inquiétudes de Valérie Pécresse trahissent les préoccupations réelles de la droite : sauver le bilan de Nicolas Sarkozy »

A l’occasion de la séance plénière au Conseil régional d’Île-de-France, les élus de droite menés par Valérie Pécresse s’entêtent à faire croire que le seul souci de la gauche est de détruire par principe les réalisations du gouvernement précédent. En proie à cette obsession, ils cherchent désespérément à se convaincre eux-mêmes que l’avenir du Grand Paris  est en danger.

Qu’ils se rassurent. Les principaux acteurs du dossier ont rappelé leur intention de poursuivre le projet. Les élus franciliens partagent cette vision, puisqu’ils savent que l’alternance sonne le glas non pas du projet lui-même, mais bien de la conception autoritaire, centralisatrice et déconnectée des réalités franciliennes qui caractérisaient le projet initial conçu par Nicolas Sarkozy et ses proches. Ils savent qu’à la faveur de l’alternance, les collectivités territoriales reprennent la main sur le Grand Paris.

Pour Christine Revault d’Allonnes, « la position de la gauche sur le Grand Paris reste inchangée. Nous mènerons à bien ce projet que nous avons profondément modifié pour qu’il réponde aux besoins urgents et à venir des Franciliens, à savoir l’amélioration du réseau existant (RER, notamment) et la conception d’un futur réseau de transports au service de leurs trajets du quotidien ».

Et Guillaume Balas d’ajouter : « Si Valérie Pécresse se souciait vraiment du bien-être de ses concitoyens, elle parlerait des vrais enjeux : comment améliorer les conditions de vie des millions de Franciliens qui vivent à l’est et travaillent à l’ouest de la capitale et qui passent plus de deux heures par jour dans les transports ? Comment proposer une stratégie d’aménagement globale intégrant les transports, le logement et l’emploi ?  Pour répondre à ces questions, il est indispensable de clarifier la gouvernance, les financements et la vision de l’aménagement en Île-de-France. »

 

Guillaume BALAS, président du groupe socialiste au Conseil régional d’Île-de-France

Christine Revault d’Allonnes, Conseillère régionale, administratrice au Syndicat des Transports d’Île-de-France (STIF)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s