La polémique des logements de fonction dans les lycées franciliens fait « pschiiit »

Nous nous en doutions. La polémique sur les logements de fonctions dans les lycées franciliens lancée par l’UMP fait « pschiiiit ».

Aujourd’hui se tenait la 4ème réunion de la Mission d’Information et d’Evaluation (MIE) au cours de laquelle a été présenté un état des lieux détaillé du parc de logements de fonction des 471 lycées franciliens.

Les chiffres présentés par l’administration régionale font état au 1er janvier 2013 de 3 970 logements de fonction dont seuls 140, soit 3,5% du parc, sont non occupés sans attribution, un taux très faible compte tenu du volume du parc et de l’important turn-over des personnels. On est donc très loin du chiffre de 1 200 logements non occupés brandi par l’UMP francilienne.

Depuis plusieurs mois, l’UMP francilienne dénonce un « scandale » des logements en Île-de-France, « chiffres » à l’appui. Le seul problème, c’est que l’opposition a été un peu vite en besogne. Elle s’est saisie d’un comptage temporaire datant d’octobre dernier et a tenu à crier au « scandale » avant même le début des travaux de la MIE chargée de dénombrer et analyser les conditions d’attribution des logements de fonction dans les lycées. Toutes les attaques « complotistes » de l’UMP finissent toujours par être démenties par les faits. Ces vaines tentatives de salir l’institution régionale ne font au final qu’entamer la crédibilité de l’opposition.

La droite veut dénoncer le scandale du logement en Île-de-France ? Qu’elle parle de tous les maires franciliens UMP qui ne respectent pas leurs objectifs SRU et refusent de construire du logement social. Aujourd’hui, cet immobilisme fait que 70% des 11 millions de Franciliens sont éligibles au logement social et qu’ils faut construire 70 000 logements par an pour répondre à la pénurie. La majorité régionale a fait de la Région, premier financeur d’aide à la pierre sur le territoire francilien alors même que le logement ne fait pas partie de ses compétences obligatoires, contribue très activement au nécessaire choc du logement. La droite peut-elle en dire autant ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s