Espagne : soutenons le droit à l’avortement !

Le 10 Juillet dernier les associations féministes ont présenté leur film « Yo Decido ! » (« Je décide ! ») Expression reprise lors des nombreux rassemblements espagnols pour le droit à l’IVG. La même semaine j’ai signé la déclaration de Madrid pour le droit à l’avortement en Espagne!
Cette déclaration fait suite à un rassemblement organisé par les forces progressistes espagnoles. Elle réaffirme les droits inaliénables des femmes acquis au siècle dernier et elle invite tous les signataires à defender ces droits. En février dernier, toute l’Europe s’est mobilisée pour apporter son soutien à l’Espagne sur le droit à l’IVG. En France, j’ai eu le plaisir de participer au grand rassemblement du 1er février qui a réuni de nombreuses associations, syndicats et partis politiques. De la Place Joffre à Paris nous avons rejoint l’ambassade d’Espagne pour faire entendre le droit des femmes à disposer de leur corps. Mais le combat n’est pas terminé, il faut continuer à multiplier les actions afin de montrer notre désaccord envers ces mesures.
La loi actuelle, votée sous l’ancien gouvernement socialiste, et qui suit les recommandations des textes internationaux de l’Organisation Mondiale de la Santé et de l’Organisation des Nations Unies, autorise l’avortement jusqu’à 14 semaines de grossesse pour toutes les femmes sans justification et jusqu’à 22 semaines en cas de malformation du fœtus ou de grave danger physique ou psychique pour la mère. Aujourd’hui, le projet de loi restreint les possibilités de l’avortement au point que les femmes espagnoles doivent être victime de viol, de danger physique ou mental ou de malformation fœtale pour pouvoir avorter.
Il est important de rappeler qu’en décembre 2013 les opposants aux droits des femmes ont rejeté le rapport Estrela du Parlement Européen (un rapport sur la santé et les droits reproductifs) qui proposait que le droit à l’IVG devienne une compétence gérée par l’Union Européenne, encourageant ainsi tous les états membres à élargir le droit à l’avortement sur leur territoire. L’actuel projet de loi espagnole est donc la réplique négative du gouvernement envers la proposition du Parlement Européen.
Il faut dire : non! La liberté c’est aussi la possibilité de disposer de son corps et de sa vie. Je refuse qu’un état membre de l’Union Européenne s’applique à « maintenir les femmes dans un statut social de soumission ». Par cette signature je dénonce l’action du gouvernement conservateur de Mariano Rajoy à restreindre le droit à l’avortement au point de dénoncer cette pratique comme criminelle à certains égards. Un tel projet de loi ferait de l’Espagne un des pays européens les plus restrictifs sur les questions des droits des femmes et ferait faire un bond en arrière de 30 ans dans l’Espagne de Franco.
Nous ne pouvons pas laisser ce projet de loi aboutir sans rien faire ; ainsi je vous invite donc à signer la déclaration de Madrid :

http://nosotrasdecidimos.org/declaracion-madrid/fr/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s