Résolution du Parlement européen sur la situation en Israël et Palestine après la guerre de Gaza et le rôle de l’UE

Le Parlement européen vient d’adopter une résolution sur la situation en Israël et dans les Territoires palestiniens après la guerre de Gaza. Les députés européens condamnent unanimement les violations des droits de l’homme et du droit humanitaire perpétrées durant ce conflit. Une guerre qui a causé des souffrances intolérables aux populations civiles et une grave crise humanitaire. Dans l’immédiat, suite à la signature du cessez-le-feu le 26 août, la priorité doit être donnée à la reconstruction et la réhabilitation de Gaza, ainsi qu’à l’acheminement de l’aide humanitaire. L’UE doit participer à cet effort humanitaire d’urgence, mais aussi jouer un rôle plus actif pour parvenir à une paix durable entre israéliens et palestiniens. Avancer vers la paix ne signifie pas revenir au statu quo préalable au conflit. Œuvrer pour la paix passe par la levée du blocus de Gaza, le désarmement de la bande de Gaza et l’arrêt de la colonisation. Le Parlement affirme également son soutien à la politique menée par Mahmoud Abbas dans le sens de la réconciliation entre palestiniens, condition nécessaire à l’apaisement et au dialogue. Il est temps d’ouvrir un nouveau chapitre de paix pour permettre à la solution à deux États de devenir enfin réalité.

La Délégation socialiste française a voté les amendements 10 et 13 de la GUE (Groupe de la Gauche unitaire européenne) à cette résolution. Le premier demande l’envoi d’une mission d’enquête européenne à Gaza, le second appelle au respect des lignes directrices européennes du 19 juillet 2013 et à l’interdiction formelle d’importer des produits provenant des colonies israéliennes.

 

Mon explication de vote:

Le Parlement européen vient d’adopter une résolution sur la situation en Israël et dans les Territoires palestiniens après la guerre de Gaza. Les députés européens condamnent unanimement les violations des droits de l’homme et du droit humanitaire perpétrées durant ce conflit. Une guerre qui a causé des souffrances intolérables aux populations civiles et une grave crise humanitaire. Dans l’immédiat, suite à la signature du cessez-le-feu le 26 août, la priorité doit être donnée à la reconstruction et la réhabilitation de Gaza, ainsi qu’à l’acheminement de l’aide humanitaire. L’UE doit participer à cet effort humanitaire d’urgence, mais aussi jouer un rôle plus actif pour parvenir à une paix durable entre israéliens et palestiniens. Avancer vers la paix ne signifie pas revenir au statu quo préalable au conflit. Œuvrer pour la paix passe par la levée du blocus de Gaza, le désarmement de la bande de Gaza et l’arrêt de la colonisation. Le Parlement affirme également son soutien à la politique menée par Mahmoud Abbas dans le sens de la réconciliation entre palestiniens, condition nécessaire à l’apaisement et au dialogue. Il est temps d’ouvrir un nouveau chapitre de paix pour permettre à la solution à deux États de devenir enfin réalité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s