Le STIF se prononce pour une accélération des installations de stations GNV dans les dépôts de bus

Le voeu que j’ai présenté, co-signé par les administrateurs PS ET EELV, a été  adopté à l’unanimité du Conseil du STIF.

Avec ce voeu, nous confirmons notre volonté de voir déployer des stations de BNV et de bio Gaz en grande couronne.

Voici ce voeu:

Conseil du Syndicat des Transports d’Ile-de-France

Séance du 10 décembre 2014

Vœu relatif à l’installation de stations GNV dans les dépôts de bus

Par

 

Christine REVAULT D’ALLONNES-BONNEFOY, Philippe SAINSARD, François KALFON, Daniel GUERIN, Laurence BONZANI, Jacques PiCARDGhislaine SENÉE, Pierre SERNE, Christophe NAJDOVSKI, Vincent EBLE, Jean-Louis MISSIKA, Julien BARGETON

 

Considérant le vœu sur la sortie de la motorisation 100% diesel du parc bus francilien adopté à l’unanimité par le Conseil d’Administration du Stif le 13 décembre 2012 ;

Considérant le vœu relatif à la sortie du diesel du réseau OPTILE adopté à l’unanimité par le Conseil d’Administration du Stif le 2 juillet 2014.

Considérant le vœu relatif à l’accélération de la sortie du diésel adopté́ par le Conseil d’Administration du Stif le 1er octobre 2014.

Considérant qu’à l’horizon 2020-2025 l’objectif est de disposer en Ile-de-France d’un parc de bus tout électrique et de bus GNV Bio Gaz, en cohérence avec les objectifs de réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre inscrit dans le Plan de Déplacement Urbain d’Île-de-France, que le Conseil régional d’Île-de-France a adopté en séance plénière le 19 juin dernier ;

Considérant le rapport CR 14-14 relatif à la « politique régionale en faveur du développement des nouveaux vehicules urbains (NVU) » voté par le Conseil Régional d’Ile-de-France le 13 février 2014 et plus particulièrement son dispositif n°2 intitulé « Aide au déploiement des stations de compression au GNV et biogaz » ;

Considérant que le 11 décembre 2013, par l’intermédiaire de la délibération n°2013/548, le Conseil du STIF a adopté un plan sans précédent de réduction des polluants émis par les bus franciliens ;

Considérant le point 5 de ce rapport n°2013/548 demandant à la RATP d’effectuer les études nécessaires pour la transformation d’un 2ème centre bus en GNV ;

Considérant l’accord de partenariat signé entre la RATP et GDF Suez pour développer une solution d’avitaillement de centres de bus de la RATP en gaz naturel véhicules (GNV) et bio GNV et prévoyant de lancer différentes études pour adapter plusieurs sites de la RATP à cet effet ;

Considérant le point 10 du rapport n°2013/548 demandant aux opérateurs, Marne-et-Morin et Cars d’Orsay, d’acquérir les bus GNV nécessaires au maintien du parc de bus standards existant dans les dépôts de Meaux et Marcoussis ;

Considérant les avenants aux contrats de type 2 et les conventions partenariales soumises à la délibération du CA du STIF du 10/12/2014 prévoyant l’acquisition de 15 nouveaux bus GNV exploités par les opérateurs Marne-et-Morin et Cars d’Orsay ;

Considérant que la technologie GNV s’est fiabilisée mais que son utilisation comme carburant pour autobus, qu’il soit d’origine fossile ou méthanique, nécessite des adaptations conséquente au sein des dépôts pour le stockage du gaz, le plan de remisage, et la mise en sécurité de l’atelier.

Considérant que l’offre de bus GNV en Euro 6 est disponible chez plusieurs constructeurs tels que Vanhool, Man, ou Irisbus.

Considérant que GNVert, la filiale biogaz de GDF Suez, s’engage sur un délai compris entre 8 et 12 mois pour l’installation d’une station GNV dans un dépôt de bus.

Les administrateurs et administratrices du STIF dépositaires du vœu invitent l’ensemble des opérateurs de bus du réseau francilien transmette leurs études de faisabilité concernant l’installation de stations GNV dans les dépôts de bus et tout autre document permettant d’évaluer l’état d’avancement de cette démarche afin que le STIF puisse prendre toutes les mesures qui s’imposent pour accélérer le déploiement de bus GNV en Ile-de-France.

Les administrateurs et administratrices du STIF dépositaires du vœu encouragent par ailleurs le STIF à favoriser la mise en réseau, par territoire, des opérateurs n’ayant pas la taille critique pour développer de tels dépôts mais en ayant la volonté commune.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s