Politique étrangère et politique intérieure de l’Union : des frontières de plus en plus floues

Cette semaine en session plénière, la Haute Représentante Federica Mogherini a échangé avec les eurodéputés sur les différents aspects de la politique étrangère européenne. Affirmant avec conviction que la politique de sécurité et de défense est indissociable de notre politique intérieure, elle a appelé à une approche coordonnée entre les institutions européennes et les États-membres pour relever ensemble tous les défis internes et externes à l’UE.

Au cours de ce débat, la lutte contre le terrorisme est revenue sur toutes les lèvres. La Haute-Représentante et les députés européens livrent le même constat : la réponse de l’Europe face à cette menace ne peut être qu’intégrée et globale. Pour enrayer le danger terroriste, il faut à la fois mettre en place des mesures renforçant la sécurité des citoyens européens sur notre continent, tout en en agissant de façon plus proactive en dehors de nos frontières.

L’unité et la solidarité qui nous rassemblent aujourd’hui doivent se traduire demain par un échange d’informations accru entre les États-membres et avec leurs partenaires, ainsi qu’une augmentation de la présence de l’UE dans le monde pour aider à la résolution des conflits, en particulier dans son voisinage. Il en va de l’intérêt des États-membres de coopérer main dans la main, sans se faire concurrence. Une politique de sécurité et de défense commune, tant du point de vue de l’appui militaire, l’aide humanitaire, que de l’aide au développement, sera un atout clé pour lutter plus efficacement contre le terrorisme.

L’accélération des conflits a également une incidence certaine sur d’autres aspects de notre politique intérieure, comme l’augmentation constante du nombre de réfugiés qui tentent de rejoindre l’Europe. Une Europe forte et unie à l’étranger, qui assume une plus grande responsabilité à l’extérieur de ses frontières, participera de façon essentielle à une stratégie européenne cohérente en matière de migrations.

Comme l’a justement déclaré la Haute Représentante, l’Union européenne « doit rendre compte de sa puissance », « une grande puissance de la paix et des droits de l’homme ». Cela passe par la défense du vivre-ensemble et des valeurs fondamentales européennes, tant sur notre territoire qu’en dehors de nos frontières.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s