Mission transports et tourisme dans le pays basque espagnol

Du 18 au 20 mars, je me suis rendue dans le pays basque espagnol dans le cadre de la délégation de la commission Transports et Tourisme du Parlement européen.

 

Nous avons pu découvrir des sites stratégiques pour les transports et le tourisme de la région et échanger avec les professionnels et élus en charge des différents lieux et projets.

IMG_0093_2

Ainsi, 18 mars, nous nous sommes rendus sur le site du Viaduc de Bergara. Haut de 90 mètres, cet ouvrage est le point de passage emblématique de la ligne ferroviaire à grande vitesse du « Y Basque » du corridor Atlantique, reliant le Portugal, puis l’Espagne à la France et l’Europe du Nord. Ses travaux devraient être achevés en 2019. A noter également que sur cette partie, 80% de la ligne traverse des tunnels ! Il s’agit d’un projet prioritaire du Réseau transEuropéen des Transports (RTE-T).

IMG_0090_2

Nous avons ensuite visité le Centre culinaire basque Basque Culinary Centre (BCC) – Faculty of Gastronomic Sciences of the University à San Sebastian. Ce centre, tout à fait innovant, accueille des étudiants espagnols et étrangers qui se destinent aux métiers de la gastronomie. San Sebastian étant particulièrement réputée pour sa cuisine et la présence de nombreux grands chefs. La gastronomie constitue l’un des points forts du développement du tourisme de la région. Les jeunes étudiants reçoivent une formation de très haute qualité dans le secteur de la haute cuisine et de l’économie. J’ai pu à cette occasion rencontrer un jeune étudiant français.

IMG_0089_2

Le 19 mars, nous avons consacré notre matinée à la mobilité urbaine de Bilbao et sa région. L’intermodalité des différentes offres de transport est impressionnante sur la région, entre le train, métro, les lignes de bus, les vélos, ce n’est pas moins de 20 opérateurs qui se sont rassemblés dans le Consortium de Transport basque (Vizcaya Transport Consortium) pour proposer une carte de transport unique (la Barik) pour se déplacer.

IMG_0087_2

Ce consortium dans lequel le gouvernement basque et la ville de Bilbao sont associés n’a pas encore la nature juridique d’une autorité organisatrice des transports. Mais cela semble être une piste de réflexion qui pourrait permettre notamment d’avancer sur une tarification sociale qui n’est pas proposée pour l’instant.

 

Un déjeuner de travail était ensuite organisé à Vittoria autour d’Ana Oregi, Regional, Ministre de l’Environnement et de l’aménagement du territoire du gouvernement basque. Nous avons pu ensuite visité la Cathédrale Santa Maria dont l’opération « ouverte pour travaux », nous plonge dans une dimension historique très particulière car les nouvelles technologies de construction et de réhabilitation sont mises au service de l’œuvre des bâtisseurs. Cette opération « ouverte pour travaux » rencontre un très grand succès touristique.

IMG_0078_2

Nous sommes ensuite revenus dans le domaine des transport mais avons gardé de la hauteur puisque, après avoir monté les très nombreuses marches nous menant en haut du clocher de la cathédrale, nous avons celles (plus nombreuses encore) de la tour de contrôle de l’aéroport de Foronda. Situé à proximité de Vittoria il s’agit d’un aéroport pouvant accueillir des passagers et surtout du fret logistique dont l’activité est particulièrement forte la nuit. Situé à proximité de l’autoroute et de la prochaine ligne du Y basque, il assure un transport des marchandises idéal.

IMG_0025_2

La journée s’est terminée par la visite du Musée Guggenheim à Bilbao où nous avons été acueilli par le maire de la ville : M. Ibon ARESO, Mayor of Bilbao. Ce musée a permis de modifier profondément la ville et la région en faisant du tourisme un secteur majeur.

Vendredi 20 mars, pour le dernier jour de visite, nous nous sommes tournés vers l’Océan et ses fleuves. D’abord en cheminant sur le point de Vizcaya. Edifié en 1893, il s’agit du premier pont transbordeur, construit par Alberto de Palacio, avec une architecture proche de celle de la tour Eilffel. Depuis plus de 200 ans il permet de relier Gexto à Portugalete.

IMG_0008_2

Enfin, nous avons terminé notre mission au port de Bilbao, où nous avons pu échanger sur les autoroutes de la Mer, Bilbao étant un axe majeur vers le Portugal au Sud et vers le Royaume Uni et l’Europe du Nord en passant par la France au Nord.

Le Port de Bilbao a entamé une politique d’incitation aux carburants moins polluants en proposant des taxes d’entrée moins chers pour les bateaux se ravitaillant au Gaz. Par ailleurs, c’est depuis ce port que transite le gaz transformé en électricité pour les foyers espagnols.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s