Impact des négociations commerciales actuelles avec le Japon sur l’industrie européenne des transports

Question écrite déposée le 31 mars.

L’Union européenne a entamé des négociations pour une accord de libre échange avec la Japon en 2013. Depuis cette date, sans pour autant que des documents officiels ne soient venus étayer ou au contraire détromper ces rumeurs, le bruit circule selon lequel les Japonais refuseraient d’ouvrir leurs marchés publics aux entreprises européennes, quand dans le même temps les marchés européens sont toalement ouverts aux entreprises internationales. Qu’en est-il, à ce stade des négociations, de la réciprocité de l’ouverture entre les deux parties à l’accord?

Le secteur des transports en Europe, en particulier son industrie ferroviaire, fait partie de nos champions économiques, cependant ce secteur risque de se retrouver grandement fragilisé si la concurrence avec les entreprises japonaises ne se fait pas sur un pied d’égalité. La Clause de Sécurité Opérationnelle fait partie des barrières non tarifaires qui déséquilibrent les échanges commerciaux entre le Japon et l’UE : est-il prévu dans les négociations actuelles de la remettre en question?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s