Directive sur la qualité du carburant et directive sur les énergies renouvelables

Voici mon explication de vote.

Le Parlement européen s’est prononcé aujourd’hui sur l’accord conclu avec le Conseil concernant la révision de la directive sur la qualité des carburants, censée plafonner la part des « biocarburants de première génération » dans la consommation d’énergie finale dans le secteur des transports. Ces biocarburants, issus de produits alimentaires, présentent des effets néfastes autant sur un plan environnemental (production agricole intensive, pollution des eaux (pesticides, engrais …), déforestation massive, réduction de la biodiversité…) que socio-économique (concurrence aux cultures vivrières, augmentation des prix des denrées alimentaires, impact sur les populations locales…). Pour toutes ces raisons, il est indispensable que l’UE plafonne ces biocarburants. Or, l’accord conclu avec le Conseil ne va pas assez loin pour limiter les conséquences négatives de ces biocarburants. Ainsi, j’ai décidé de m’abstenir sur cet accord, car il propose un plafond de 7% des biocarburants de première génération (les socialistes européens proposaient 5%). Par ailleurs, le texte ne reprend pas non plus l’objectif du Parlement de fixer à 2.5% la part des biocarburants de deuxième génération, fabriqués à base de déchets et de végétaux non comestibles, qui constituent pourtant une alternative viable en matière de biocarburants.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s