Le programme européen pour la sécurité

La Commission européenne a présenté mardi 28 avril en plénière le programme européen en matière de sécurité pour la période 2015-2020. Il se concentre sur trois domaines d’action : la lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée et la cybercriminalité. L’ambition de cette stratégie est d’instaurer une meilleure coopération entre les autorités nationales, dans un esprit de confiance mutuelle, afin de se coordonner et d’échanger des informations. C’est un petit pas en avant, mais malheureusement ce programme manque d’ambition et d’innovation. Il met essentiellement l’accent sur les mesures de sécurité, au détriment de la protection des droits fondamentaux.

Parmi les actions clés du programme, la Commission insiste sur la nécessité : d’endiguer la radicalisation; de s’attaquer aux ressources financières des criminels; de développer les capacités d’Europol; d’instaurer un dialogue avec le secteur informatique et de renforcer nos outils de lutte contre la cybercriminalité. C’est sur ces deux derniers points que j’ai voulu insister dans mon intervention.

Voici le texte de mon intervention:

Le programme européen pour la sécurité met à juste titre l’accent sur la lutte contre le terrorisme et la cybercriminalité. Internet et les réseaux sociaux font aujourd’hui partie des canaux privilégiés pour les groupes terroristes pour le recrutement et la diffusion de leurs discours haineux. Internet, c’est également le lieu d’attaques terroristes de grande ampleur, comme en a été récemment victime TV5 Monde en France. Des attaques qui visent délibérément notre liberté d’expression et notre droit à l’information.

La stratégie européenne de lutte contre le terrorisme doit passer par le développement d’une réelle coordination entre l’Union et ses États-membres pour la cyber-sécurité, mais aussi avec les grands opérateurs d’Internet pour contrer la propagande terroriste en ligne, sous contrôle des autorités judiciaires et tout en assurant le plein respect de la liberté d’expression.

Enfin, il est fondamental de développer des contre-discours afin de déconstruire l’idéologie de violence et de haine propagée par les terroristes. Face à des individus qui souhaitent nous diviser, répondons par plus d’actions communes et de solidarité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s