Cyberattaques contre les médias et nouveau niveau de menace envers la cybersécurité

J’ai pu intervenir mercredi 27 mai en mini-session plénière à Bruxelles lors d’un débat sur les cyberattaques contre les médias et les menaces envers la cybersécurité. Il y a près de deux mois, des terroristes ont attaqué une chaîne de télévision et ses réseaux sociaux. Une attaque dont le but était de nuire à nos valeurs démocratiques et à notre droit à l’information. Nous devons mieux nous défendre contre ce type d’attaques, quelle que soit leur ampleur et leur motivation. La lutte contre la cybercriminalité fait partie des trois grandes priorités du nouveau Programme européen pour la sécurité présenté récemment par la Commission, avec la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée. Trois défis qui sont bien évidemment intrinsèquement liés.

Voici le texte de mon intervention :

« Il y a presque deux mois, le média francophone TV5 Monde a été victime d’une cyberattaque de très grande ampleur : des terroristes ont pris le contrôle de la chaîne de télévision et de ses réseaux sociaux. Si cette attaque n’a pas fait de victimes humaines, sa gravité n’est pas à sous-estimer : elle a porté atteinte aux principes fondamentaux et aux valeurs de notre démocratie. Elle a démontré la capacité d’action des terroristes sur Internet et leur facilité déconcertante à diffuser sans répit leurs discours dans les médias et les réseaux sociaux.

La cybercriminalité est un phénomène en constante évolution, très difficile à appréhender au seul niveau national. C’est pourquoi il est essentiel de renforcer au niveau européen la lutte contre l’usage d’Internet par les criminels et les terroristes, tant sur le terrain de la prévention, de la détection et des poursuites. Cela passe par un meilleur échange d’informations et une mutualisation des capacités des services policiers, ce qui suppose plus de confiance et de responsabilité entre les États-membres. Cela signifie également une coopération approfondie entre les autorités judiciaires, en améliorant l’accès transfrontière aux éléments de preuve et aux informations. Mais aussi en garantissant une protection juridique aux lanceurs d’alerte qui contribuent à prévenir et identifier les menaces sur le Web.

Si la cybersécurité constitue une réponse défensive à la cybercriminalité, il nous faut développer une approche plus proactive. Par leurs cyberattaques, les terroristes mettent à mal notre droit à l’information et notre liberté d’expression, et inondent la toile de leur idéologie de haine. Empêchons-les d’agir en renforçant notre sécurité en ligne, tout en diffusant de façon massive sur Internet nos propres messages et nos contre-discours, pour placer en premier lieu cette lutte sur le terrain des idées. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s