Le renouveau socialiste c’est faire le choix d’une autre Europe

Voici mon intervention dans le débat Europe du Congrès de Poitiers du Parti socialiste qui a eu lieu vendredi 5 juin.

L’Europe ne doit pas rester figée dans le passé.

Elle fait partie intégrante de notre présent et de notre avenir.

L’Europe n’est pas seulement une belle idée.

C’est aussi une réalité de tous les jours.

Une réalité qui peut être belle mais une réalité qui a besoin d’être réorientée.

Malgré la défaite des progressistes en 2014, l’Union européenne a aujourd’hui besoin de nous.

Elle ne peut rester une union douanière sans ambition, sans vision politique.

Nos pères fondateurs ont tracé la voie.

Aujourd’hui, la politique des petits pas est bloquée.

L’Europe a besoin d’un nouveau pas en avant, d’une nouvelle vision, d’un autre souffle.

Un pas plus politique, plus social, plus écologique.

L’Europe a besoin d’un cœur qui bat pour ses peuples et non pour les marchés.

L’Europe a besoin de se renouveler. Elle a besoin des socialistes.

Le renouveau socialiste c’est faire le choix d’une autre Europe. Notre Europe.

Une Europe des peuples.

Une Europe solidaire.

Une Europe renouvelée !

En 2015, vouloir le renouveau socialiste c’est se battre pour la réorientation de l’Europe. C’est se battre pour une Europe accueillante et humaine, bien ancrée dans le présent. C’est croire dans l’Europe des peuples et des citoyens.

Pour réorienter l’Europe, notre motion propose de changer la donne.

Il faut en finir avec les politiques d’austérité qui empêchent le retour de la croissance et encouragent les populismes.

Le principe de réalité nous ordonne d’être vigilants quant à nos dépenses mais il nous ordonne aussi de tenir compte des effets néfastes de l’austérité.

La santé, l’éducation, la retraite doivent rester des droits pour tous les Européens.

Vouloir le renouveau socialiste, c’est achever l’Union bancaire en proposant une garantie européenne pour les dépôts des épargnants !

C’est réorienter le plan Junker en doublant sa capacité de prêt !

C’est mettre en place la taxe des transactions financières dans l’ensemble de l’Union Européenne !

Enfin, c’est refuser l’arbitrage privé dans la mise en place d’un traité transatlantique qui remettrait en cause les valeurs de l’Union européenne, comme nous l’avons très clairement écrit dans notre communiqué de la délégation socialiste française !

Vouloir le renouveau socialiste c’est aussi promouvoir une autre politique en matière d’immigration et d’asile, notre motion propose une autre réalité.

La politique migratoire de l’Union européenne nécessite une approche réaliste.

Aujourd’hui, être réaliste, c’est affirmer que le bateau migratoire européen est tâché de sang. Celui des migrants qui coule le long des rives européennes. Ces « damnés de la mer » auxquels Benjamin Stora a rendu un si bel hommage.

Contrairement aux irresponsables de droite, ces Républicains de la droite conservatrice qui se cachent derrière le voile du populisme.

Contrairement à l’extrême droite qui joue sans cesse avec le jeu malsain de la peur, des mensonges.

Je n’ai pas peur d’affirmer que la politique migratoire de l’Union européenne doit être réorientée.

Non, je n’ai pas peur de dire qu’il faut mettre en place une politique ambitieuse et européenne, avec des voies sures et légales de migration.

Car oui, l’immigration c’est positif !

C’est en avoir assez des discours xénophobes.

C’est donc accepter davantage de réfugiés sur notre territoire, comme l’a affirmé à plusieurs reprises notre Gouvernement.

Enfin, c’est, ne pas se contenter des propositions faites par la Commission européenne en matière de migrations et d’asile et affirmer qu’il faut aller plus loin.

Pour une Europe des peuples et des citoyens !

L’Europe n’est pas seulement une institution, c’est aussi un collectif d’individus qu’il faut préserver.

Vouloir le renouveau socialiste, c’est s’adapter aux enjeux de la lutte contre le terrorisme tout en préservant nos libertés.

C’est croire dans l’Europe des peuples, celle des citoyens.

C’est ne pas laisser tomber les jeunes et faire résonner encore plus haut l’engagement du Président de la République.

Notre priorité c’est la jeunesse.

Nous ne pouvons accepter qu’une génération soit sacrifiée, mise de côté.

Vouloir le renouveau socialiste, c’est rappeler sans cesse que la France est le premier Etat à avoir expérimenté la garantie jeunesse !

Vouloir le renouveau socialiste, c’est vouloir une autre Europe, ambitieuse, humaine, citoyenne, jeune ! Enfin, cela passe aussi par notre participation active au PSE, dont le congrès aura lieu la semaine prochaine à Budapest.

Il ne suffit pas de parler d’Europe. Le renouveau socialiste exige d’agir pour l’Europe.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s