Echanges avec la commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale sur les migrations et l’asile

Une réunion conjointe entre la commission Europe de l’Assemblée nationale et la commission LIBE s’est tenue mercredi 13 octobre par visio-conférence. Cette expérience inédite a été très positive. Nous avons échangé sur le thème des migrations et de l’asile, deux sujets centraux au cœur de notre agenda législatif qui appellent à une réponse coordonnée des parlements nationaux et du Parlement européen. Si la grande majorité des parlementaires s’accorde sur la nécessité d’une approche globale sur ces questions, les priorités diffèrent clairement en fonction des appartenances politiques. Alors que la droite française et européenne mise tout sur le renforcement du contrôle des frontières et des politiques de retour, les progressistes défendent une politique humaine, digne et solidaire, centrée sur l’accueil et l’intégration des migrants et des réfugiés.

« L’échange est très intéressant et on se rend compte que les visions politiques qui s’affrontent on les retrouve, que ce soit ici à Bruxelles ou encore à Paris. Et malheureusement, le fantasme sur l’afflux des migrants, généralement c’est un vocabulaire qui fait un écho terrible avec les traversées meurtrières de la Méditerranée. Afflux, vague, on l’entend bien des deux côtés, et c’est bien dommage. Je voulais juste rappeler, et ça a été dit par mes collègues du groupe Socialistes et Démocrates, les points auxquels nous sommes attachés. C’est l’approche globale des migrations. Vous nous avez plusieurs fois posé la question là-dessus. Évidemment, il y a la question d’urgence liée à l’accueil des réfugiés sur laquelle nous travaillons, mais nous travaillons sur cette approche globale et nous souhaitons travailler sur la question des migrations économiques qui ne doit plus être vue avec une valeur négative. C’est une législation sur laquelle au niveau européen nous devons absolument travailler, il faut le considérer comme un point positif, y compris en termes économiques. Et je compte sur vous pour regarder les études qui ont été faites par les syndicats européens sur la question. « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s