Hommage national aux victimes des attentats du 13 novembre 2015

J’étais ce matin aux Invalides pour l’hommage national  aux victimes des attentats du 13 novembre. 


Voici les principaux extraits de l’intervention du Président de la République 
***Aujourd’hui, la Nation toute entière pleure les victimes.

130 morts, 130 vies arrachées, 130 destins fauchés, 130 rires que l’on entendra plus, 130 voix qui à jamais se sont tues.

Ces femmes, ces hommes, incarnaient le bonheur de vivre.

C’est parce qu’ils étaient la vie, la France, la liberté, qu’ils sont morts.

Ils étaient de nos villes, de nos banlieues, de nos campagne, du monde entier.

J’adresse au nom de la Nation, compassion, affection, sollicitude, aux familles et aux proches réunis ici dans ce même malheur.

La France sera à vos côtés.

Nous rassemblerons nos forces pour apaiser les douleurs.

Après avoir enterré les morts il nous reviendra de réparer les vivants.

A vous tous, je vous promets solennellement que la France mettra tout en œuvre pour détruire l’armée de fanatiques qui a commis ces crimes, qu’elle agira sans répit pour protéger ses enfants, que la France restera elle-même.

S’il fallait une raison de nous tenir debout aujourd’hui, de nous battre pour nos principes, de défendre cette République qui est notre bien commun, nous la trouverions dans leur souvenir.

La plupart avait moins de 35 ans, il n’avaient pas eu le temps de croire à la fin de l’histoire.

Beaucoup avaient tenus à manifester le 11 janvier comme des millions de Français.

Ils savaient que la France n’est l’ennemi d’aucun peuple, que ses soldats vont où le devoir les appellent, pour protéger les plus faibles et non pour assouvir une quelconque domination.

Nous sommes une seule et même Nation portée par les mêmes valeurs.

Les terroristes veulent nous diviser, nous opposer, nous jeter les uns contre les autres.
Je vous l’assure, ils échoueront.
Ils ont le culte de la mort, nous avons l’amour de la vie.

Ceux qui sont tombés le 13 novembre étaient la France, toute la France.

Nous connaissons l’ennemi, la haine, le fanatisme, nous le vaincrons ensemble avec nos forces, celle de la République, nos armes, celles de la démocratie, avec nos institutions, avec le droit.

Dans ce combat, nous pouvons compter sur nos militaires engagés sur des opérations difficiles en Syrie, en Irak, au Sahel.

Nos policiers, nos gendarmes, en lien avec la justice, ce se sont encore comportés de façon admirable.

Le Parlement a adopté toutes les mesures qu’appelle la défense de notre pays, dans la concorde nationale et le respect de nos libertés fondamentales.

Nous mènerons ce combat jusqu’au bout et nous le gagnerons.

Nous le gagnerons en étant fidèles à notre art de vivre, notre volonté farouche d’être en vie, notre attachement à la laïcité, notre appartenance à la Nation, notre confiance dans notre destin collectif.

Je vous l’affirme ici, nous ne changerons pas.
Nous serons unis sur l’essentiel.

Je salue les innombrables gestes de Français anonymes.

Si on cherche un mot pour qualité cet élan, c’est la fraternité.

Je salue la mobilisation de tous les services publics pour porter secours et assistance aux victimes.

Les personnels de santé ont été admirables. Votre action dit aussi ce que nous sommes : un pays solidaire.

Notre devoir est plus que jamais de faire vire nos valeurs.

Nous ne cèderons ni à la peur, ni à la haine.

Si la colère nous saisit, nous la mettrons au service de la calme détermination à défendre la liberté au jour le jour.

Le patriotisme que nous voyons aujourd’hui se manifester n’a rien à voir avec je ne sais quel instinct de revanche.

C’est le symbole de notre union, de notre inaltérable résistance face aux coups qui peuvent nous être portés car la France garde intacte ses principes d’espérance et de tolérance.

Je veux vous dire ma confiance dans la génération qui vient.

L’attaque du 13 novembre restera dans la mémoire de la jeunesse d’aujourd’hui comme une initiation terrible à la dureté du monde, comme une invitation à l’affronter en inventant un nouvel engagement.

Je sais quelle tiendra solidement le flambeau que nous lui transmettons.

Je suis sûr qu’elle aura le courage de prendre pleinement en mains l’avenir de notre Nation.

Elle saura faire preuve de grandeur.

Elle vivra au nom des morts que nous pleurons aujourd’hui.

Malgré les larmes, cette génération est aujourd’hui devenue le visage de la France.

Vive la République, Vive la France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s