« La planète a besoin d’un accord mondial sur le climat » explique Gianni Pittella à l’ouverture du COP 21

Communiqué du groupe Socialistes et Démocrates au Parlement européen

Alors que les dirigeants du monde entier se réunissent à Paris pour l’ouverture du Sommet des Nations Unies sur le climat (COP 21), les Socialistes et Démocrates leur demandent de prendre leurs responsabilités et insistent sur l’obtention d’objectifs de réduction des émissions ambitieux et juridiquement contraignants, ainsi qu’un financement solide  des efforts d’atténuation et d’adaptation.

Le 21 octobre dernier, les dirigeants socialistes, sociaux-démocrates et  travaillistes se sont rencontrés à Paris pour adopter officiellement leurs propositions pour le COP 21 (disponibles ici).
Président du Groupe S&D, Gianni Pittella, a déclaré :

« Cette planète est notre seule maison commune, et nous n’avons d’autre choix que de la sauver. L’opinion publique mondiale appelle massivement à des mesures et les décideurs doivent agir. Nous devons conclure un accord contraignant où les pays industrialisés, émergents et en développement recherchent ensemble le bien commun de l’humanité et partagent le fardeau et les responsabilités. L’égoïsme et la politique de calcul cynique n’ont pas leur place ici.

« La communauté scientifique a déjà fourni suffisamment de preuves : nous ne pouvons pas nous permettre de laisser la température mondiale s’élever de plus de deux degrés. Demain il sera déjà trop tard. Nous devons agir maintenant ! »

Vice-présidente du Groupe S&D, Kathleen Van Brempt, a ajouté :

« Nous voulons que l’UE soit un leader crédible au niveau des mesures climatiques mondiales. Notre combat contre le changement climatique va de pair avec la bataille en cours contre les inégalités sociales dans le monde. Nous invitons les autres partis présents à Paris à nous rejoindre dans ce combat, pour arrêter le réchauffement mondial et pour éliminer les injustices qui en découlent.

« Un accord mondial à Paris peut mettre sur pied un nouveau cycle d’investissement durable. L’investissement dans la recherche et le développement, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, plutôt que de dépenser de l’argent dans l’importation de combustibles fossiles, ne sera pas seulement bénéfique pour le commerce, le climat et la qualité de l’air. Cet investissement permettra également la création de nouveaux emplois et le développement de nouvelles technologies qui pourront être exportées. Les nouvelles technologies permettront la fin permanente de l’ère du carbone. Pas parce que nous tomberons à cour de charbon, de gaz naturel ou de pétrole, mais parce qu’il existe des alternatives plus propres et moins chères. Après tout, la fin de l’âge de pierre n’est pas due au fait que les hommes soient tombés à cour de pierres. »
Les eurodéputés Kathleen Van Brempt, Matthias Groote, Gilles Pargneaux et Miriam Dalli feront partis de la délégation COP 21 du Parlement européen et arriveront à Paris le 7 décembre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s