Débat sur la lutte contre le terrorisme

Un débat sur la lutte contre le terrorisme au niveau de l’Union européenne s’est tenu ce mardi 1er décembre en commission LIBE, en présence du Conseil, de la Commission et de Gilles de Kerchove (coordinateur de l’UE pour la lutte contre le terrorisme). La discussion portait sur la mise en œuvre de la stratégie de l’Union pour lutter contre le terrorisme, notamment des mesures décidées en début d’année par les États membres, ainsi que sur les conclusions du conseil Justice et Affaires intérieures qui s’était tenu le 20 novembre dernier, une semaine après les attentats de Paris. De nombreux eurodéputé-e-s partagent le même constat : ces mesures de lutte contre le terrorisme ont été décidées depuis un certain temps déjà, mais peinent à être mises en œuvre. Il est temps de traduire les engagements pris en actes concrets, afin de doter l’Union européenne d’une réelle boîte à outils contre le terrorisme. Cela passera notamment par le renforcement de l’échanges d’informations entre États membres, l’adoption rapide du PNR européen, la lutte contre le financement du terrorisme et le trafic d’armes, mais aussi davantage d’investissements et de financements pour prévenir la radicalisation menant au terrorisme. Ce dernier aspect est une question cruciale, qui revêt autant d’importance que notre réponse en matière de sécurité et de défense face au terrorisme.

Voici le verbatim de mon intervention :

« J’irai assez rapidement puisqu’il y a beaucoup de points qui ont été très bien dits par ma collègue Sylvie Guillaume.

Sur la question des délais de mise en œuvre : on avait des documents préparés pour cette réunion et notamment les documents élaborés en octobre par M. Gilles de Kerchove qui faisaient suite à la réunion du Conseil du mois de février. Donc on voit le temps qui est pris pour un certain nombre de choses. Par ailleurs, ce document est extrêmement intéressant, notamment le chapitre 5 sur toutes les mesures liées à la prévention de la radicalisation sur lesquelles il faut aussi que nous nous penchions, et c’est transversal, cela ne concerne pas que la commission LIBE. Je voulais le souligner.

Après je voulais savoir M. de Kerchove si les moyens dont vous disposez, que ce soit les moyens financiers ou humains, sont nécessaires et suffisants pour les missions qui vous sont attribuées.

Je vais quand même revenir sur deux points qui ont été dits par mes collègues mais c’est important :

– Sur la question des échanges des informations et des échanges entre les services de renseignement : quand on voit dans le document qui était transmis pour cette réunion qu’il y a simplement 5 États membres qui participent activement à l’échange des informations et des renseignements, c’est très faible sur un ensemble de 28 États membres, et il serait temps que l’ensemble des États membres participent réellement.

-L’autre question que je voulais poser concerne aussi le Conseil et les États membres dans leur globalité. Je voulais m’assurer que les deux prochains trilogues sur le PNR auront bien lieu. Celui de demain et celui du 15 décembre. Je voulais m’assurer qu’ils ne seront pas annulés et que les préconisations qui sont sorties lors de la conférence de presse du 20 novembre, à l’issue de la réunion extraordinaire du Conseil, seront bien les points sur lesquels le Conseil souhaite mettre la priorité dans la discussion avec les rapporteurs et les shadow rapporteurs et avec la Commission dans le cadre de ce trilogue. Merci. »

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s