Rencontre des acteurs français de la lutte contre la traite des êtres humains

Dans le cadre du rapport du Parlement européen sur la lutte contre la traite des êtres humains dans les relations extérieures de l’UE, j’ai été désignée rapporteure fictive (ou shadow rapporteure) par les députés socialistes et démocrates de la commission LIBE.

Ma mission est ainsi d’assurer le suivi de ce rapport pour mon groupe. Dans un second temps, j’aurai également à charge de rédiger et de réunir les amendements des députés du groupe S&D de la commission LIBE sur ce rapport.

J’estime primordial d’écouter et de recenser les avis de ceux qui mettent en œuvre la lutte contre la traite des êtres humains afin d’appréhender de manière éclairée ces questions. C’est dans ce cadre que j’ai rencontré le lundi 22 février dernier plusieurs acteurs français de la lutte contre la traite des êtres humains pour qu’ils me présentent la mise en œuvre de la stratégie française et m’expriment leurs ressentis.

Parmi ces acteurs, l’office central pour la répression de la traite des êtres humains, l’office central pour la répression de l’immigration irrégulière et de l’emploi des étrangers sans titre, l’unité de coordination opérationnelle de la lutte contre le trafic et l’exploitation des migrants et la direction générale de la police nationale.

Il est intolérable de constater que l’esclavage continue de perdurer malgré son abolition.

Aussi, les suggestions des services français de la lutte contre la traite des êtres humains sont indispensables afin de mieux appréhender les phénomènes de traite et de mieux lutter contre l’esclavage moderne.

 

Contexte

 

Qu’est-ce que la traite des êtres humains ?

 

La traite des êtres humains désigne une forme moderne d’esclavage. Cela touche chaque année des millions de personnes dans le monde, dont des milliers en Europe. Quelle que soit leur âge ou leur sexe, tous les jours, des personnes vulnérables sont exploitées par des trafiquants dans le seul but de faire du profit.

Ces phénomènes de traite concernent notamment la prostitution et l’exploitation sexuelle, le travail forcé ou encore la mendicité forcée.

 

Comment lutter efficacement contre la traite des êtres humains ?

 

Plusieurs conventions internationales sont venues réglementées la lutte contre la traite des êtres humains. En Europe, c’est la directive 201/36/UE du 5 avril 2011 qui détermine le cadre. Ce cadre se place dans une stratégie européenne d’éradication de la traite pour la période 2012-2016, stratégie déclinée par les Etats membres sur leurs territoires.

 

Pourquoi un nouveau rapport sur la lutte contre la traite des êtres humains ?

 

La commission devrait présenter très prochainement un rapport de mise en œuvre des stratégies de lutte contre la traite des êtres humains. C’est dans le contexte particulier que s’inscrivent les deux rapports initiatives présentés par les commissions DROI et FEMM et pour lesquels la commission LIBE doit donner son avis :

-En DROI : « la lutte contre la traite des êtres humains dans les relations extérieures de l’UE »;

-En FEMM : « la dimension du genre dans la lutte contre la traite des êtres humains »;

Etant membre de la commission LIBE, j’ai ainsi à charge de suivre « la lutte contre la traite des êtres humains dans les relations extérieures de l’UE » pour le groupe S&D.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s