Visite des élèves du Lycée D.Milhaud du Kremlin-Bicêtre et F.Léger d’Ivry-Sur-Seine

Mardi 16 mai, j’ai reçu deux groupes de visiteurs au Parlement européen de Strasbourg, les élèves du Lycée Darius Milhaud du Kremlin-Bicêtre et les élèves du Lycée Fernand Léger d’Ivry-Sur-Seine. Ce fut l’occasion pour eux d’approfondir leurs connaissances des institutions européennes.

Les élèves ont pu visiter le Parlement européen et assister à une séance plénière qui portait sur la stratégie de l’Union européenne à l’égard de la Syrie. Cette séance s’est ouverte sur la déclaration de la Vice-Présidente de la Commission et Haute représente de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Ils étaient étonnés de constater l’important niveau d’implication de l’Union européenne sur les questions internationales et de voir les divergences qui existent entre les Etats-membres et les groupes politiques.

Lors de notre échange, qui a été très constructif, nous avons abordé plusieurs sujets. J’ai commencé par expliquer le travail que je mène au quotidien et l’organisation des semaines à Bruxelles, Strasbourg et en circonscription. Mon temps se divise entre les réunions de groupe, les échanges avec mes collègues de la Délégation socialiste française, la préparation des commissions, la rédaction et le travail d’amendements, les rendez-vous de travail avec de nombreux acteurs, …Un ensemble de tâches qui se concrétise très souvent lors de la plénière de Strasbourg. La session est l’occasion de voter les textes sur lesquelles le Parlement a travaillé, comme par exemple plus tôt dans la matinée ou nous avons voté une résolution sur le gaspillage alimentaire. Une disposition bien connue en France, grâce aux différentes campagnes qui ont été menées, mais qui était moins présente dans d’autres pays européens.

Au fil de notre discussion, les élèves étaient étonnés de savoir que le premier groupe français au Parlement européen c’est le Front National, qui a obtenu 25 députés lors de l’élection européenne de 2014. J’ai donc insisté sur l’importance du vote aux prochaines élections européennes de 2019, car ils seront en âge de voter et de décider de leur avenir dans l’Union européenne. A ce propos, à la question « quelles perspectives d’avenir pour la suite du mandat« , j’ai répondu qu’il faut toujours travailler à la construction d’une Europe plus forte et plus politique. Alors même si 80% des lois votés en France émanent des lois européennes, il faut aller plus loin pour rapprocher les institutions des citoyens. Et certains programmes, notamment à destination des jeunes, comme Erasmus+ ou la garantir jeunesse, ont vocation à rendre concrets et surtout visibles les bienfaits de l’Europe.

Dans cette perspective, les médias français et européens devraient relayer davantage les actions que nous menons pour défendre nos valeurs et qui vont en direction des européens. C’est pourquoi, à la question « quels sont les sujets d’actualité qui me tiennent à cœur« , j’ai redit mon attachement à défendre les droits fondamentaux, à lutter contre les violences faites aux femmes et à harmoniser les droits de tous les travailleurs européens ; car ces jeunes que je reçois, toujours avec plaisir, représentent notre avenir en Europe et il important de leur offrir les meilleures perspectives possibles.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s