L’héritage des Révolutions russes de 1917

Un débat sur l’héritage des Révolutions russes de 1917 s’est tenu ce mercredi 15 novembre en session plénière du Parlement européen. La discussion a bien montré qu’il s’agit d’un sujet sensible, qui suscite nombreuses divisions et incompréhensions. Personne ne peut nier que la dictature stalinienne était un régime terrible, un totalitarisme qui a mené à la mort de millions de personnes. C’est un fait qui ne saurait être minimisé. La mémoire collective est fondamentale pour empêcher que les tragédies de notre Histoire ne se reproduisent.

Mais n’omettons pas non plus que derrière 1917, il y avait des femmes et des hommes exploités et en colère, qui vivaient dans la servitude et la misère. Une population qui s’est soulevée contre l’autocratie, contre un empire féodal injuste et chantre des inégalités. Cette révolte, et l’idéal auquel elle aspirait, ont été dévoyés par le coup d’État d’octobre et la dictature Bolchévique, avec les conséquences que nous connaissons. Il y a eu deux Révolutions russes, et la première a éclaté en mars 1917. N’oublions pas ce qui en a été à la racine, n’oublions pas la cause de ce bouleversement historique. Se souvenir, c’est tirer des conclusions pour notre présent, pour mieux préparer l’avenir. C’est ce que j’ai voulu rappeler dans mon intervention.

Aujourd’hui, face à la colère de nombreux Européens qui se sentent laissés pour compte, nous avons besoin d’une Europe refondée. D’une Europe qui protège et qui libère, pour que chaque Européen ait droit à la réussite et au progrès. Si nous ne changeons pas l’inflexion libérale que prend le projet européen, nous fonçons droit dans le mur, et nous faisons le nid des extrémistes.

La seule réponse à la crise que nous traversons, c’est plus d’Europe ; une Europe démocratique, des droits fondamentaux, sociale, et écologique, une Europe synonyme d’égalité et de solidarité. Dans ce cadre, nous appelons à un changement d’alliance clair avec l’ensemble des forces de gauche et les écologistes qui se retrouvent dans ces piliers.

« Les Révolutions russes de 1917 sont un évènement majeur qui a changé le cours de l’Histoire. Et qui a ébranlé le monde.

Nourries par la colère d’une population opprimée, contre un système autocratique et profondément inégalitaire, elles ont mis fin au régime tsariste.

Cette révolte portait en elle l’espoir d’une société nouvelle, plus juste et solidaire.

Ses aspirations et ses idées, dévoyées par le coup d’État d’octobre puis par la dictature stalinienne, font partie de notre héritage, comme 1789 et 1848.

Elles nous permettent de mieux comprendre comment changer la société pour assurer l’avenir : sans démocratie, pas d’égalité. Aucun changement si radical n’a de sens s’il n’est pas juste.

L’exploitation n’a pas disparu, les injustices non plus. De nombreux Européens se sentent abandonnés, mis au ban de la société. Le chômage, la pauvreté et les inégalités grimpantes font rage. La résignation et la colère sont là.

Sans réponses au souhait de nos peuples que nos institutions soient attentives, réactives et effectives, c’est notre démocratie qui sera mise en danger.

Car ce sont cette exaspération et cette peur qui constituent le terreau des extrémismes dont la cible est la démocratie.

Afin de permettre aux Européens de retrouver la confiance, de leur redonner de l’espoir, nous appelons à la concrétisation d’une Europe refondée reposant sur 4 piliers : social, écologique, respectueuse des droits fondamentaux et profondément européenne.

Ne nous voilons pas la face, le libéralisme est une impasse et le national-populisme une menace.

Nous appelons à un changement d’Europe !»

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s