Vœux européens à Villejuif pour 2018

Samedi 13 janvier j’ai présenté mes vœux européens pour la nouvelle année. J’ai eu le plaisir d’accueillir dans ma permanence parlementaire villejuifoise des élus et des militants de toute l’Ile-de-France, aussi de nombreux acteurs avec qui j’entretiens un lien privilégié dans le cadre du travail que je mène au Parlement européen.

2017 a été une année politique singulière en France et en Europe, une année terrible pour les socialistes français, et le départ de nos deux candidats à la primaire, la crise de la social-démocratie en Europe aux Pays-Bas, en France, en Allemagne, en République tchèque, en Autriche… Malgré tout, nous sommes toujours là et plus motivés que jamais pour aborder cette nouvelle année.

Dans ce contexte il est important de tirer les leçons du passé pour t reconstruire parce que nous avons encore et toujours la conviction que nous avons beaucoup à faire pour changer les choses, améliorer la situation des plus fragiles, redonner du sens à la justice.

Trois ans après la mise en place de la Commission européenne dite « de la dernière chance », selon l’expression de son Président Jean-Claude Juncker, l’heure est au bilan, pour lui comme pour nous ; et le compte n’y est pas sur les objectifs que nous nous étions fixés et sur lesquels il s’était pourtant engagé : pilier social, justice fiscale, solidarité, réfugiés, droit de l’Homme, développement durable. Nous n’avons pas la majorité politique aujourd’hui pour faire avancer ces dossiers comme nous le souhaiterions.

Mais la construction d’une nouvelle stratégie d’alliances est engagée. Cela fait un an maintenant que nous avons mis fin à la grande coalition gauche/droite. Bien que nous soyons minoritaires dans l’hémicycle, nous avons obtenu des victoires pendant ces trois ans. Des dossiers stratégiques avancent, grâce aussi à la mobilisation citoyenne : glyphosate, instruments de défense commerciale, budget de la zone euro, diésel, le droit à l’avortement partout en Europe.

Je suis profondément convaincue que l’Europe est l’échelon politique pertinent pour faire bouger les lignes ; c’est pourquoi il faut se saisir de l’intérêt salutaire des médias pour les enjeux européens. Mais il faut aussi faire la démonstration qu’Emmanuel Macron n’a pas le monopole de cette appétence pour les sujets européens. Je refuse cette nouvelle pensée unique, et je ferai tout pour que le débat politique entre la droite et la gauche soit réellement posé. Les citoyens européens ont le choix. Et nous devons chercher à convaincre sur nos priorités qui reposent sur 4 piliers : social, écologique, démocratique et européen. Le Parti socialiste européen n’a pas attendu l’actuel Président français pour construire un programme commun aux élections européennes, il le fait à chaque scrutin depuis 2004 avec son « manifeste ». Et depuis 2014 aussi, c’est l’initiative des socialistes et démocrates que le candidats tête de liste est désormais destiné à prendre la présidence de la Commission européenne. Pour 2019, les socialistes européens réunis à Lisbonne, ont fait le choix de la primaire pour la désignation de notre candidat tête de liste et nous nous sommes prononcés pour la constitution de listes transnationales et l’adoption d’un texte commun auquel les socialistes français ont largement contribué pour la refondation d’un projet clair et ambitieux pour la vie quotidienne des européens. C’est pourquoi nous devons aussi être les artisans de la construction de ce nouvel axe majoritaire avec les forces de gauche et les progressistes.

2018 année de l’Europe. Nous allons aussi choisir qui seront nos candidats pour le prochain scrutin européen de 2019. Je mettrai toute mon énergie dans cette bataille, comme je l’ai toujours fait. Ici et au Parlement européen car les deux se tiennent. Car évidemment, je ne suis pas hors sol et je sais que tout cela ne sera possible que si nous redonnons des bases solides à notre parti, le parti socialiste auquel je suis toujours aussi attachée. Après le tremblement de terre vécu en 2017, il nous faut retrouver la lucidité, la responsabilité et l’intelligence collective pour retrouver le chemin des propositions et de l’espérance pour les militants, les Français et les Européens ; c’est le vœu principal que je formule pour cette nouvelle année.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s