Promotion de l’utilisation de l’énergie produite à partir de sources renouvelables

Cette semaine à Strasbourg était placée sous le signe de la transition énergétique, avec le débat puis le vote sur le paquet énergies propres : 3 propositions législatives de la Commission européenne pour promouvoir les énergies renouvelables, accroître l’efficacité énergétique, et mettre en place une bonne gouvernance pour la future Union de l’énergie.

J’ai plus particulièrement suivi le texte sur les énergies renouvelables, puisqu’il touchait aussi aux transports et à la question des carburants alternatifs, sur laquelle je travaille depuis des années – mais les trois textes étaient d’une importance politique majeure.

Le résultat final, fruits de longues tractations entre les groupes politiques – mais hélas surtout du fait des conservateurs, n’est ni à la hauteur de mes espérance, ni des ambitions de la COP 21. Pour autant, le pire a été évité, car nous avons échappé à un développement exponentiel des agrocarburants de 1e génération, nocifs pour la planète car responsables d’émissions (directes ou indirectes), souvent issus d’une agriculture productiviste que les socialistes français refusent, et qui de surcroit rentrent en compétition avec l’usage alimentaire des cultures agricoles.

Néanmoins, le chemin reste encore long avant de promouvoir un modèle vraiment vertueux et bénéfique, avec des agrocarburants avancés, un soutien suffisant aux technologies encore émergentes, qui permette de se conformer à nos engagements ambitieux mais nécessaires. En outre, les énergies renouvelables sont de plus en plus compétitives, il serait donc incompréhensible que l’Europe ne soit pas leader de ce domaine si utile à une croissance durable. L’avenir est aux énergies propres, les socialistes européens doivent rester mobilisés !

Voici ma déclaration écrite

Le paquet énergie sur lequel nous nous prononçons était attendu et nécessaire. Soyons clair, ce paquet est indispensable à la réalisation des objectifs climatiques de l’Union européenne : avec lui, nous devons concrétiser nos engagements pour faire de l’Union européenne un leader de la transition écologique. Nous ne pouvons tolérer trop de dérogations, trop de souplesse et laisser se développer des dispositifs qui génèrent des effets pervers. Nous devons maintenir le niveau de nos ambitions et de nos objectifs pour enrayer nos émissions de gaz à effet de serre. Le rapport législatif sur le développement des énergies renouvelables doit permettre d’engager significativement la politique européenne vers des carburants propres. Il s’agit de promouvoir les technologies dont l’empreinte carbone est la plus faible. Après avoir applaudi des deux mains la ratification de l’Accord de Paris, il faut passer aux actes. Ne soyons pas spectateurs des autres puissances mondiales, arrêtons de vouloir ménager un modèle qui a déjà montré ses limites. Il est temps, au contraire, d’amorcer le changement pour des énergies vraiment propres, au service d’une croissance vertueuse et qui bénéficie à tous.

Mon explication de vote:

J’ai voté en faveur de la révision de la directive européenne sur l’utilisation des énergies renouvelables aujourd’hui, sans hésiter mais avec un goût de trop peu. En effet, si des principes fondamentaux sont désormais la position du Parlement, en particulier la volonté de ne pas augmenter des agrocarburants de 1ère génération, et surtout celle de sortir totalement de l’huile de palme, je déplore néanmoins que le texte n’ait pas été plus ambitieux – et dans les objectifs chiffrés, et dans les moyens qu’on se donne pour les atteindre, en particulier les objectifs nationaux contraignants, qui ne sont pas dans le texte final, ainsi que la prise en compte des émissions indirectes, qui pourtant sont tout aussi menaçantes pour notre climat. Le pire a heureusement été évité, et la tentative de la droite conservatrice de créer une nouvelle catégorie d’agrocarburants potentiellement nocifs, sans aucune limite, a heureusement été bloquée par la majorité des eurodéputés. Je ne désarmerai pas, et veillerai tout au long des trilogues à ce que le Conseil ne détricote pas une position déjà décevante. L’avenir de notre planète vaut mieux que le renoncement face aux lobbies !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s