Bio

crabardeche

J’ai 45 ans et deux enfants de 22 et 19 ans. Après avoir fait des études de droits et de Sciences politiques à l’Université Paris I, diplômée d’un DEA de sociologie politique, je débute mon parcours militant en 1995 au Parti socialiste en participant à la campagne présidentielle de Lionel Jospin, au sein de son service de presse.

Je deviens militante à Villejuif en 1995, où je vis depuis 22 ans. Villejuif est une commune de 56 000 habitants du Val de Marne et appartient au nouveau territoire Grand Orly Seine Bièvre.

Secrétaire de la section du Parti socialiste de Villejuif pendant 7 ans, je suis membre des instances nationales du PS depuis 2000, et membre du Conseil national depuis 2003. Après avoir été Secrétaire nationale adjointe en charge des élections de 2012 à 2014, je suis Secrétaire Nationale en charge du suivi de l’opinion depuis avril 2014.

Je suis candidate aux élections cantonales de Villejuif en 1998 et en 2004. Elue Première des socialistes pour les élections municipales de 2001 à Villejuif, je serai Présidente du groupe socialiste et Maire Adjointe en charge de la politique éducative jusqu’à mon élection en 2004 comme Conseillère régionale d’Ile de France.

Je suis suppléante du député Jean-Yves Le Bouillonnec depuis la conquête de cette circonscription (Villejuif, Arcueil, Cachan, Gentilly) en juin 2002.

Je suis restée Conseillère municipale de Villejuif jusqu’en 2014 et Présidente du groupe socialiste à la communauté d’agglomération du Val de Bièvre (Arcueil, Cachan, Fresnes, Gentilly, le Kremlin Bicêtre, l’Hay les Roses, Villejuif, 193 000 hab, 86 M€ ).

Réélue Conseillère régionale d’Ile de France en mars 2010, j’étais, à ce titre, administratrice du STIF, Syndicat des transports d’Ile-de-France où je siégeais au bureau en qualité de Présidente de la commission des Investissements et du suivi du contrat de Projet (5 147 M€ fonct/ 401 M€ Invt).

En juillet 2011, j’ai participé activement  au le pôle Transports de l’équipe de campagne de François Hollande sur les questions de gouvernance.

En juin 2009, j’étais 6ème sur la liste PS Ile-de-France pour les élections européennes. Le 14 avril 2014, je deviens Députée européenne suite à la nomination d’Harlem Désir au gouvernement. Je suis réélue en mai 2014. Je siège dans les Commissions Transports et Tourisme (TRAN), et Libertés civiles, sécurité intérieure et Justice (LIBE). Suite au scandale de l’affaire Volkswagen, qui a éclaté aux Etats-Unis en septembre dernier, je siège dans la commission d’enquête sur les mesures des émissions polluantes dans le secteur automobile (EMIS) en qualité de Rapporteure pour le groupe des Socialistes et démocrates. Par ailleurs, je suis membre de la Délégation pour les relations avec l’Afrique du Sud et de la Délégation des relations avec le Mercosur.

Je préside la délégation socialiste française depuis le 25 janvier 2017.

La défense de l’intérêt général et le dévouement à la chose publique pour l’amélioration des conditions de vie constituent ma motivation principale, qui va au-delà même du secteur professionnel dans lequel j’exerce, c’est bel et bien mon moteur de vie.

Pour avancer dans ce secteur, je me fixe des objectifs à atteindre, et je trace la liste des défis à relever. Ceux-ci sont multiples et sans cesse renouvelés, enrichis. Si j’apprécie la diversité et la quantité des actions à entreprendre car elles me permettent d’élargir mes champs d’action, de connaissance  et de compétence, j’entretiens un secteur d’expertise dans le domaine des transports, de l’aménagement du territoire et du fonctionnement des collectivités territoriales.

Ce goût du challenge se traduit par la satisfaction de pouvoir conduire le processus d’élaboration d’un projet de son idée première à sa réalisation. Si j’aime conduire ce projet de façon autonome,  il doit nécessairement être partagé par une équipe, que j’en sois l’animateur ou un participant actif.

Totalement investie par l’aboutissement des projets qui me sont confiés, je sais faire preuve de ténacité et apprécie les difficultés qui peuvent jalonner ce processus notamment quand elles impliquent de négocier avec des partenaires réticents. Convaincre  est  une source de satisfaction majeure.

Je suis totalement investie, concentrée et efficace sur les tâches qui me sont confiées ou que j’ai fixées.

Voici la liste des dossiers sur lesquels j’ai été rapporteure ou shadow rapporteure (c’est-à-dire en charge du suivi d’un dossier pour le groupe des socialistes et démocrates au Parlement européen et en charge de rédiger et de défendre les amendements proposés par mon groupe) dans les différentes commissions :

TRAN :

-Pilier technique du 4ème paquet ferroviaire : Règlement relatif à l’Agence ferroviaire européenne du volet technique du 4ème Paquet ferroviaire

-Pilier politique du 4ème paquet ferroviaire : Règles communes pour la normalisation des comptes des entreprises de chemin de fer : abrogation.

-Avis sur le nouvel accord international sur le climat à Paris COP 21

-Avis sur la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne la réduction des émissions polluantes des véhicules routiers

-Avis sur l’investissement dans la croissance et l’emploi – optimiser la contribution des Fonds structurels et d’investissement européens

-Avis sur la  Proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil aux réductions annuelles contraignantes des émissions de gaz à effet de serre par les États membres de 2021 à 2030 en faveur d’une Union de l’énergie résiliente et afin de respecter les engagements pris en vertu de l’accord de Paris et modifiant le règlement (UE) n° 525/2013 du Parlement européen et du Conseil relatif à un mécanisme pour la surveillance et la déclaration des émissions de gaz à effet de serre et pour la déclaration d’autres informations ayant trait au changement climatique

EMIS :

-Rapports (intermédiaire et final) de la commission d’enquête parlementaire sur les mesures des émissions dans le secteur automobile

LIBE :

-Rapport sur la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique

-Avis sur la lutte contre la traite des êtres humains dans les relations extérieures de l’Union européenne

-Gestion des flux de réfugiés et de migrants : le rôle de l’action extérieure de l’Union

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s