Les lycéens franciliens fêtent l’Europe

Le vendredi 5 mai, dans le cadre du programme « Ecole ambassadrice », initié par le bureau d’information du Parlement européen, je suis allée à la rencontre d’élèves de deux lycées professionnels d’Ile-de-France et de Paris. Le programme « École ambassadrice » a pour objectif de donner aux jeunes des établissements secondaires et professionnels la possibilité d’approfondir leurs connaissances du Parlement européen et de l’Union européenne en général, d’appréhender leurs droits en tant que citoyens européens et de comprendre comment ils peuvent participer à la vie démocratique de l’Union.

Le matin, j’ai rencontré les élèves du lycée Jean Monnet de Montrouge, qui organisait une projection du film finaliste du Prix LUX 2016, « A peine j’ouvre les yeux » de Leyla Bouzid. Attribué par un jury formé par les députés européens, le prix LUX récompense une œuvre qui illustre l’universalité des valeurs européennes, la diversité culturelle et le processus de construction continentale. J’ai rappelé aux élèves que le prix LUX est l’occasion de faire valoir des films qui viennent du monde entier et de mettre en avant la langue d’origine des films sélectionnés ; car lors des projections au Parlement, ils sont toujours diffusés en version originale et sous-titrés dans toutes les langues de l’UE. Cela permet d’avoir une meilleure connaissance des autres cultures, ce qui fait la diversité de notre belle Europe.

jeanmonnetjeanmonnet2

J’ai commencé par évoquer auprès de ces élèves qui fut Jean Monnet  dont leur lycée porte le nom : un des pères fondateurs de l’union européenne, un homme à l’origine du 1er traité européen la CECA en 1950. Ce lycée professionnel accorde une importance toute particulière aux valeurs européennes en organisant des stages à l’étranger Erasmus+.

jeanmonnnet3

L’après-midi, c’est au lycée parisien Elisa Lemonnier que j’ai rencontré les ambassadeurs juniors du programme. Un groupe de 22 jeunes filles en classes d’esthétique avec qui j’ai longuement échangé sur plusieurs sujets européens. Cette rencontre, fut l’occasion de dévoiler la plaque « Ecole ambassadrice », qui trône désormais dans le hall du lycée et au pied de laquelle nous pouvons voir les noms des grandes capitales européennes apparaitre par un jeu de lumière travaillé en classe par les élèves.

lemonnier

Le lycée organisait pour l’occasion une remise de diplômes aux élèves ambassadrices. Un diplôme qui a vocation à les encourager pour leur implication et leur engouement pour l’Europe. Effectivement, lors de la visite du lycée, j’ai pu voir l’énorme travail qui a été fournis, pour sensibiliser tout le monde aux valeurs de l’Europe : production de panneaux d’information sur l’histoire de la construction européenne, fiches identitaires sur chaque pays de l’UE, au CDI tout un pan de mur est dédié à la documentation des programmes européens qui vont en direction des jeunes,…C’est donc avec plaisir que j’ai encouragé ces élèves à continuer de travailler pour parler toujours plus d’Europe à leurs camarades.

lemonnier2

Les ambassadeurs de l’Europe du Lycée Fernand Léger à Ivry

Vendredi 13 mai dernier, je suis allée au lycée professionnel Fernand Léger d’Ivry sur Seine à l’occasion de la journée de l’Europe. J’ai ainsi déjeuné avec l’équipe éducative et quelques élèves au restaurant d’application du lycée où le repas nous a été préparé et servi par les élèves du CAP Agent Polyvalent de Restauration.

20160513_140930

J’ai ensuite rencontré la classe de seconde Réparation des Carrosseries Automobiles. Avant de leur remettre leur diplôme d’Ambassadeur de l’Europe, nous avons échangé sur l’euro, Schengen, le referendum britannique.  J’ai également pu visiter l’atelier où ils apprennent à réparer les voitures. Cette classe participe au programme pilote « École ambassadrice ». Ce programme lancé par le Bureau d’information en France du Parlement européen dans plusieurs lycées professionnels d’Ile de France a pour ambition de démocratiser l’Union européenne auprès de ceux qui feront l’Europe de demain.

20160513_133246

C’est dans le cadre de cet évènement que j’ai remis la plaque « école ambassadrice » au lycée des métiers Fernand Léger. C’est aussi à cette occasion que j’ai remis à chaque élève participant au programme un diplôme d’ambassadeur junior de l’Union européenne, marquant leur engagement pour l’Union.

20160513_140245

Je leur ai rappelé qu’être ambassadeur de l’Union européenne n’est pas seulement un honneur mais aussi un engagement. Un engagement pour l’Union européenne, un engagement qui invite à promouvoir les valeurs de l’Union européenne et ses projets au quotidien.

 

Depuis le 9 mai 1950, date à laquelle Robert Schuman propose la création d’une Communauté européenne du charbon et de l’acier aux pays européens, l’Europe s’est étendue. Pourtant, elle est aujourd’hui menacée en son sein par les populistes et son projet politique est quant à lui mis de côté par ceux veulent limiter l’Europe à un grand marché de biens et de services. C’est pourquoi, l’Europe a besoin que des jeunes d’aujourd’hui car l’Europe s’engage pour eux.

 

Ils bénéficient d’ores et déjà de programmes d’échanges étendus à l’ensemble de l’Union européenne avec le dispositif Erasmus +, programme qui ne concerne pas seulement les étudiants mais aussi les apprentis, les jeunes professeurs, etc.

Par ailleurs, la garantie-jeunes, une mesure d’inspiration européenne, sera prochainement généralisée en France par le gouvernement. Cela permettra aux jeunes de 16 à 25 ans en situation de grande vulnérabilité sur le marché du travail de bénéficier d’un accompagnement et de formations personnalisées.

 

Je ne doute pas que le lycée Fernand Léger participe à former de nombreux jeunes européens qui se feront demain les premiers avocats de l’Union européenne. En effet, l’Europe a plus que jamais besoin de jeunes ambassadeurs pour la faire vivre au présent mais aussi pour lui donner un avenir.