Pedro Sanchez adresse un discours d’espoir pour les Européens

Mercredi 16 janvier, le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez était invité à débattre avec les Députés européens de l’avenir de l’Union européenne. Il a livré un discours très politique et très ambitieux portant hautes les priorités sociales et écologiques, les valeurs de solidarité. Il a également appelé à la mise en oeuvre d’une stratégie européenne sur l’égalité de genre ayant une portée contraignante pour tous les Etats-membres.

Voici mon interpellation dans le débat

« Cher Monsieur le Premier Ministre,

Merci pour le discours que vous avez tenu. Merci pour ce discours qui donne des couleurs d’espoir à l’Union européenne en mettant en avant les questions sociales, les questions d’écologie, les questions de solidarité et de valeurs ainsi que les questions budgétaires où vous avez été très ambitieux : oui, 1% du PIB alloué par les Etats-membres au budget européen n’est pas suffisant pour mettre en place des propositions européennes fortes.

Vous êtes aussi allé très loin en osant parler d’une Europe fédérale et cela fait plaisir à entendre ; je vous en remercie.

Je voudrais revenir sur la situation en Andalousie car nous sommes ici très préoccupés Nous devons proscrire toutes formes d’ambiguïté et d’alliance contre-nature avec des forces de droite et d’extrême-droite. C’est absolument scandaleux !  Sachez que vous pouvez compter sur nous pour toujours soutenir des alliances avec des forces progressistes de gauche et des écologistes ».

 

Espagne : une nouvelle page pour la démocratie espagnole

Communiqué de la Délégation socialiste française

Les membres de la délégation socialiste française au Parlement européen se réjouissent de la victoire des forces progressistes sur la droite corrompue et réactionnaire espagnole. Le départ annoncé de M. Rajoy est une bonne nouvelle pour les Espagnols et les Européens. Nous félicitons Pedro Sanchez, nouveau premier ministre.

Le scandale de la corruption était tel – rappelons que c’est l’ensemble du Parti Populaire qui a été condamné – que le maintien au pouvoir de M. Rajoy était impensable.

Nous saluons le travail de Pedro Sanchez, qui a réussi à obtenir un large soutien pour la motion de censure déposée par le Parti socialiste ouvrier espagnol.

Au Parlement européen, nous serons à ses côtés pour plaider en faveur de la fin de l’austérité. Nous saluons également sa volonté de dialogue dans la crise catalane, qui n’a que trop duré.

 

Cette victoire de la démocratie prouve que, face aux mêmes difficultés – chômage, austérité –, une réponse qui fédère les progressistes est possible !