Des élèves de classes européennes d’Yvetot au cœur de l’Europe!

Depuis le début de mon mandat, je me suis toujours attachée à rencontrer les groupes de visiteurs au Parlement européen. Mercredi 13 mars, entre réunions de groupe, votes en plénière, conférence de presse, j’ai pris le temps d’échanger avec les élèves des classes européennes du lycée Raymond Queneau d’Yvetot. Plongés au cœur des institutions européennes, ils ont eu tout le loisir de me poser les questions qu’ils voulaient pour approfondir leurs connaissances des institutions européennes.

Visite lycée Raymond Queneau 13 03 2019

Je suis revenue sur mon parcours militant et sur mon engagement au sein du parti socialiste. Dans ma jeunesse, l’émergence de mouvements sociaux importants, comme SOS racisme et Touche pas à mon pote, ont nourri les valeurs de gauche que je défends toujours aujourd’hui et m’ont donné envie de m’engager en politique. Depuis tout ce temps, dans le cadre de mes différents mandats, j’agis pour la défense des droits sociaux, pour améliorer la société et pour que l’Union européenne apporte des réponses concrètes aux aspirations des jeunes. Quotidiennement, je m’applique à faire respecter la devise européenne « Unis dans la diversité » et la richesse de notre diversité culturelle. Je me bats également pour le respect des droits fondamentaux dans le monde et dans tous les Etats membres ; un combat qui passe évidement par l’Egalité entre les Femmes et les Hommes, le respect des valeurs sociales et la protection de l’environnement et de la planète.

 

Il faut s’atteler à poursuivre la construction politique de l’Union européenne. Je suis déterminée sur cette question qui devra être lancée sans tarder à la prochaine mandature. Pour avancer, il faut donner tout son sens à la démocratie représentative incarnée par le Parlement européen en lui conférant le pouvoir législatif plein et entier sur toutes les politiques qui relèvent déjà de sa compétence. Il faut également associer davantage les citoyens au travers d’une réelle prise en compte de cette démocratie participative, il n’y a pas de victoires sans combats collectifs et partagés.