Mon intervention sur la COP 21 au Parlement européen

Lors de la session plénière du 14 octobre les députés européens ont adopté le rapport de Gilles Pargneaux sur la COP 21. L’adoption de ce rapport, à quelques semaines du lancement de la Conférence des Nations unies sur le climat, envoie un signal fort pour que l’UE et les États membres se mobilisent pour un accord historique et ambitieux.

Limiter le réchauffement climatique à 2°C, réduire les émissions de CO2 et réussir la transition énergétique sont les défis du XXI siècle. L’UE doit montrer l’exemple et fixer un cap ambitieux : réduire d’au moins 40% les émissions européennes de gaz à effet de serre d’ici 2030, fixer un objectif contraignant d’efficacité énergétique de l’ordre de 40%, et un objectif contraignant de 30% d’énergies renouvelables dans notre consommation totale d’énergie.

Lors de mon intervention j’ai rappelé la nécessité de mieux prendre en compte le secteur des transports dont les émissions de CO2 vont continuer de croître et appelé la Commission et les États membres à sensibiliser toutes les parties prenantes aux enjeux liant transport et lutte contre le réchauffement climatique

Je tiens à saluer l’excellent travail du rapporteur Gilles Pargneaux, qui permettra d’envoyer un signal fort et clair : l’UE sera le fer de lance de la lutte contre le changement climatique.

J’ai moi-même été très heureuse de pouvoir contribuer à ce texte, en tant que shadow rapporteur pour le Groupe des sociaux-démocrates, pour l’avis donné par la commission des Transports.

Oui, les transports, ce secteur qui représente un quart du total des émissions de CO2 de l’UE et qui est le seul secteur dont les émissions vont continuer de croitre, doit et peut prendre sa part à l’objectif de maintenir un réchauffement à moins de 2°C.

Sans une prise de conscience forte sur le rôle des transports dans un contexte d’urbanisation croissante, pour réduire les émissions de CO2, nous ne pourrons pas atteindre les objectifs de la COP21. Nous devons appeler la Commission et les États membres à sensibiliser toutes les parties prenantes aux enjeux liant transport et lutte contre le réchauffement climatique.

C’est aussi un formidable challenge économique et social que nous devons relever : en développant les transports collectifs aux motorisations exemplaires, en favorisant le report modal du fret vers le rail et le fluvial, en intensifiant la recherche en matière de carburants alternatifs et de nouvelles motorisations.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s