Audition du Directeur général des transports de la Commission Européenne

Aujourd’hui, les députés européens ont auditionné M. Hololei sur les nombreux dossiers en cours de la politique européenne des transports : règlement sur le cabotage routier, Directive Eurovignette, investissements dans les infrastructures de transports etc…

Le Directeur général a présenté les priorités de la Commission qui s’articulent autour de la sécurité, de la numérisation et de la transition vers une mobilité propre. Je regrette que la dimension sociale des transports, qui est pourtant au cœur des enjeux du paquet Mobilité présenté en mai dernier, n’ait pas été plus présente dans la présentation de la Commission. Aussi, l’enthousiasme de la Direction des transports à conclure des accords aériens avec des pays comme la Chine dans un contexte de concurrence mondiale de plus en plus compétitive ne me semble pas aller dans la bonne direction à l’heure où nous voulons renforcer la capacité de l’UE à rétablir une concurrence internationale plus équilibrée et plus juste. Enfin, en tant que rapporteur du Parlement européen sur la directive Eurovignette j’ai interpellé le Directeur sur plusieurs points importants de ce dossier.

Bonjour,

Je vais vous parler M. le Directeur de la Directive Eurovignette

La Commission n’a pas souhaité proposer un fléchage des revenus des redevances vers le secteur des transports. Cependant, face à la réticence du Conseil serait-elle prête à appuyer le PE pour aller vers ce fléchage qui permettrait aussi de renforcer l’acceptabilité des systèmes de péages ?

Toujours sur la Directive Eurovignette, la Commission considère-t-elle qu’il existe une concurrence déloyale intermodale fondée sur les différences de de couverture des coûts d’infrastructures et externes entre les modes de transports ?

Pourquoi la Commission n’a-t-elle pas commandé une étude comparative sur le taux de couverture des coûts entre les différents modes de transport avant la révision de la Directive Eurovignette qui est pourtant intrinsèquement lié au rééquilibrage de la concurrence intermodale ?

Si la Commission veut boucler le dossier avant la fin de la mandature, nous sommes prêts à accélérer les travaux au Parlement mais la Commission doit aussi s’engager à exercer autant que possible une pression sur le Conseil pour que la Directive Eurovignette ne soit pas reléguée « mise au placard ».

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s