Acheter en ligne partout en Europe !

Communiqué de la Délégation socialiste française

Aujourd’hui le Parlement européen a adopté le règlement qui met fin au blocage géographique, un procédé commercial discriminatoire pratiqué par certains vendeurs en ligne qui consiste à traiter inégalement les consommateurs européens en fonction de leur nationalité ou de leur lieu de résidence.

Trop souvent, les acheteurs en ligne faisaient face à des refus de vente ou à des conditions d’achat différentes lorsqu’ils souhaitaient acquérir des biens ou des services dans un autre État membre. Ces pratiques, contraires au principe de non-discrimination au cœur du marché intérieur, n’étaient que rarement sanctionnées.

Aussi, les membres de la délégation socialiste française se félicitent du résultat obtenu et saluent le travail de Virginie Rozière, chargée du dossier pour le groupe S&D.

En vertu de ces nouvelles règles interdisant le géoblocage injustifié, les citoyens européens auront désormais un accès à un éventail de produits plus large (électroménager, électronique, vêtements, etc.), aux réservations d’hôtel, aux locations de voitures, aux services en ligne ou aux billets de concert… Ils pourront choisir depuis quel site internet ils souhaitent acheter des biens ou des services sans être bloqués ou automatiquement redirigés vers une autre interface en raison de leur nationalité, de leur lieu de résidence ou même de leur localisation temporaire. Il en sera donc fini de ces messages irritants tels que « ce contenu n’est pas disponible dans votre emplacement actuel », ou de la désagréable obligation d’effectuer sa commande depuis la version française d’un commerce en ligne lorsque la version suédoise offre un prix plus attractif.

Les modes de consommation changent et un nombre croissant d’achats s’effectue en ligne. Les eurodéputés socialistes et radicaux se félicitent de cette avancée qui permettra d’accompagner cette évolution et de garantir le bon fonctionnement du marché unique numérique au bénéfice des consommateurs 2.0. Ces derniers bénéficieront d’un niveau équivalent de protection de leurs droits, qu’ils achètent en ligne ou hors ligne, ce malgré les tentatives des conservateurs toujours prompts à vouloir faire d’Internet une zone de non droit. Les eurodéputés socialistes et radicaux continueront de travailler en ce sens afin d’adapter les règles du monde analogique au monde numérique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s